Transformation numérique : Un phénomène face à plusieurs blocages

La transformation numérique des entreprises est actuellement au centre des préoccupations. Si beaucoup de sociétés y ont investi massivement, le processus est encore au ‘ralenti’.

Des obstacles en interne

Au niveau technologique, il était temps de prendre conscience. Mais cette mutation, malgré les incitations et les volontés, n’avance pas réellement. La raison est que les attentes de certains ne correspondent pas aux réels besoins des autres. De même que l’usage de nouveaux outils ne se fait pas facilement. Dans les entreprises, les habitués n’ont aucune difficulté. Mais, les non-initiés se heurtent à une mutation à laquelle ils n’y sont pas bien préparés.

Miser sur la culture

Ceux à l’initiative de ce changement ont négligé un détail : l’humain. Entrer dans l’ère du numérique n’est pas une question de révolution technologique. C’est d’abord un problème humain, car cela bouleverse les habitudes et les modes de fonctionnement. Ainsi, avant d’instaurer un dispositif technologique, il faut envisager de discuter de ‘culture d’entreprise’ et de prendre en considération le fait qu’il est impossible de procéder à un changement culturel d’un jour à l’autre.

Insister sur la collaboration

La route vers la mutation numérique nécessite un esprit collaboratif entre les départements d’une entreprise qui fonctionnent différemment. Aussi, il ne faut pas négliger l’évolution des responsabilités, spécialement au niveau managérial. En d’autres termes, il devient nécessaire de définir le mode de management à imposer selon cette mutation.

L’agilité au cœur de la transformation

La mutation numérique ne peut être établie que par ‘agilité’. Cela n’implique en rien la technologie, car on parle ici de ‘manager agile’, voire même de ‘manager 4.0’. Ce sont principalement les managers ainsi que les couches ‘intermédiaires’ qui sont en mesure d’amorcer la transformation numérique à travers toute l’entreprise. Ils doivent apprendre à ajuster leur métier et leur manière de manager de manière à s’harmoniser avec cette transformation.

Enfin, il faut accorder une attention particulière aux couches ‘intermédiaires’. Celles-ci doivent être considérées d’un point de vue humain. Il faut également les accompagner pour qu’elles puissent assurer pleinement leur rôle dans cette mutation.   

Leave a Reply